La Chapelle

En 1993, envahie par les arbres et les ronces, elle se trouvait dans une situation critique : les contreforts étaient descellés, et donc ne jouaient plus leur rôle, tandis que les murs, pris d’assaut par les racines des arbres et des plantes, notamment le lierre, s’étaient écartés des murs et, en maints endroits, effondrés. Quant au clocheton, il était tombé vers les années 1980.

La première année a été consacrée au nettoyage du site afin de faire ressurgir de ce bosquet les murs restants de la Chapelle. Ça a été un travail gigantesque, puisque le lierre recouvrait une grande partie des murs, que des arbres avaient même poussé  et que l’intérieur de la chapelle était devenu une décharge…logo

Les murs

Puis nous nous sommes attaqués aux murs. Le travail était conséquent puisqu’attaqués par le lierre et les intempéries, ils étaient extrêmement fragilisés et menaçaient de s’effondrer notamment les pignons en raison de la disparition partielle du jambage de la porte principale et du clocheton. Il a donc fallu, premièrement, tout démonter et, dans un second temps, remonter les contreforts et l’arase des murs, remettre en place les entourages des portes et des fenêtres, remonter les pignons avec leurs rampants et le clocheton, ériger les croix.logo

 

 

La couverture

Une fois les contreforts remontés, l’arase des murs refaite, les entourages des portes et des vitraux changés, le clocheton remonté, nous nous sommes attaqués à la couverture. Il fallait tout d’abord poser la charpente, laquelle, selon la tradition, était en forme de carène de vaisseau renversée, puis fixer les liteaux qui allaient recevoir les crochets qui eux`mêmes allaient soutenir les ardoises. Les équipes sur les toits ont été très efficaces puisqu’à la fin du mois d’août 1994 la Chapelle a retrouvé son allure d’antan.logo

  • DÉCORATION 60%
  • ÉLECTRICITÉ 23%
  • MURS 100%
  • CHARPENTE 100%
  • COUVERTURE 100%

%

Travaux réalisés sur la Chapelle

2€ = 1ARDOISE

Tout don donne droit à un reçu fiscal.

JE DONNE